Adresse
/
Téléphone
NOUVELLE ASSOCIATION A LA FSCF : Les X-TREM CHEER DE SAINT-ETIENNE

L’association a été créée en 2004, un des tout premiers clubs de cheerleading de Rhône-Alpes.

En 2006 la consécration : le club des XTREM est le premier club français à participer aux WORDS en Floride (Etats-Unis).
L’association a pour vocation l’éducation et la formation des jeunes à travers la pratique du cheerleading, mélange de gymnastique et de danse, incorporant des portées dans certaines disciplines : une chorégraphie s’est 1 mn 30 à 2 mn 30 d’explosion sur fond musical.
Pour les XTREM pas de casting, ils sont ouverts à tous les publics et n’ont pas de section professionnelle comme souvent celles vues à la télévision.
 
UNE NOUVELLE ACTIVITE SUR LA LOIRE : Le cheerleading

Elle est née à la fin du XIXème dans le nord-est des Etats-Unis. A cette époque les spectateurs de confrontations sportives pensent plus à se battre dans les gradins qu’à encourager leur équipe, les joueurs remplaçants ont cherché à canaliser cette agressivité en proposant slogans et encouragements divers pour supporter leur équipe : le cheerleading était né (cheer signifie applaudir, encourager).

Progressivement des groupes de cheerleading apparaissent dans les différentes universités américaines. Exclusivement masculin à l’origine, les filles font leur apparition en 1923 pour représenter plus de 95 % des effectifs aujourd’hui.
Progressivement sont venus les chorégraphies, les costumes et pour finir des confrontations entre groupes de cheerleading ; dans les années 80 les figures spectaculaires font leur apparition et des règles précises sont édictées afin d’encadrer les dérives et d’éviter les accidents.

C’est à ce moment que la discipline arrive en France, mais ne connaît un réel essor que depuis une dizaine d’année.  
       
Le 11ème TROPHEE DE LA VILLE DE SAINT-ETIENNE

La municipalité stéphanoise met à disposition la salle omnisports de la Plaine Achille (face au Zénith), permettant d’accueillir environ 10 clubs venant d’un grand quart sud-est de la France. 250 à 300 sportifs vont se mesurer dans l’esprit du cheerspirit (on encourage ses concurrents, jamais on ne les siffle).
Ce trophée se veut être la 1ère grosse rencontre de fin d’hiver permettant aux différents clubs de vérifier, en conditions réelles, si les longs mois d’entrainements depuis septembre ont porté leurs fruits.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________