Adresse
/
Téléphone
Les inscriptions pour l’édition 2019 du camp FICEP sont officiellement ouvertes ! Le séjour se déroulera du 27 juillet au 3 août à Duisbourg, en Allemagne. Un pays qui ne manque pas de savoir-faire en ce qui concerne le sport et la culture, raison pour laquelle la FSCF encourage
tous les jeunes ayant entre 14 et 17 ans à s’inscrire !
Une édition qui s’annonce riche, aussi bien en découvertes qu’en émotions, avec de nombreuses activités proposées. Bien entendu, sport et culture seront les maîtres-mots de cette semaine allemande. Pour le volet sportif, on retrouvera du canoë, du wakeboard, du ski nautique, ou encore des disciplines gymniques. Pour les plus férus de sorcellerie, du quidditch sera même au programme ! Et le volet culturel n’a pas à rougir de la comparaison puisqu’avec la visite du stade de football de l’équipe Schalke 04, la découverte de la ville d’Essen (capitale européenne de la culture en 2010), ou encore une excursion au parc zoologique Erlebniswelt Gelsenkirchen, il y aura également matière à s’amuser. Quoi qu’il en soit, il sera assez difficile de s’ennuyer durant cette semaine allemande…
 
Comme chaque année le camp FICEP permettra également la mise en avant d’une question sociétale, afin de réfléchir et d’appréhender un sujet qui peut concerner l’ensemble des personnes, de près ou de loin. Cette année c’est le thème du handicap qui a été choisi, ce qui fait écho au slogan de cette édition, More than sports. Un thème qui correspond totalement aux valeurs véhiculées par la fédération depuis plus de 120 ans, et à l’ambition d’un sport pour tous.
 
L’objectif du camp sera ainsi de permettre un épanouissement personnel des participants, afin d’apprendre au contact d’une communauté multiculturelle. La fédération attend donc de nombreux jeunes pour représenter avec joie et fierté la France lors de ce séjour !
 
 
La "Fédération Internationale Catholique d'Education Physique et sportive", appelée FICEP, a été créée en 1911 sous le nom de "Union Internationale des Œuvres Catholiques d'Education Physique" et regroupe actuellement 13 pays membres.Sa dénomination actuelle remonte à 1947.
 
La FICEP est une fédération sportive internationale qui trouve son fondement dans les valeurs éthiques du christianisme et qui entend promouvoir l'image chrétienne de l'homme dans le sport et la société.
 
La  FICEP conçoit le sport comme un moyen contribuant au développement de chaque individu au niveau physique, spirituel, social, moral et culturel. La FICEP véhicule à travers le sport des valeurs de fairplay, de tolérance, d'amour du prochain et d'attention à la vie.
C'est dans ce sens qu'elle encourage les jeunes, en leur offrant la possibilité de pratiquer ensemble une activité sportive au niveau de la fédération nationale, de se rencontrer aussi au niveau international et de s'engager ainsi au service du développement entre les peuples, au cœur de la mondialisation.
La découverte des différentes cultures et le vivre ensemble constituent les éléments centraux du camp des jeunes FICEP. 

La communauté internationale, constituée d'environ 150 jeunes âgés de 14 à 17 ans et venant de tous les pays, est réunie pour vivre des moments inoubliables et partager des expériences sans précédent. Le camp des jeunes FICEP a une longue tradition.

Il se tient chaque année depuis 1973 dans un pays différent et permet ainsi de concilier l'originalité de chaque pays  et de sa culture avec une ambiance internationale mettant tout particulièrement en avant la notion de communauté.
LA FÉDÉRATION ET LES JEUX OLYMPIQUES DE
PARIS 2024
LA TENUE DES JO EN 2024 À PARIS EST UN SUJET DE DÉBAT COMPLEXE, TANT IL FAIT APPEL À DES CONSIDÉRATIONS DE NATURES DIVERSES, PHILOSOPHIQUES, ÉCONOMIQUES, POLITIQUES OU SOCIALES.
La FSCF, en tant que fédération sportive et culturelle n’est pas insensible à ces débats qui touchent la vie de ses adhérents et plus largement des citoyens, les jeunes particulièrement. Elle reçoit cet accueil des Jeux, sans avoir été au cœur des processus de décision ,mais elle voit dans ces futurs Jeux olympiques de Paris une opportunité pour rappeler le sens de son engagement qui la conduisait dès 1906 à écrire avec d’autres le serment olympique.
Au-delà de ce constat, ce message vise à exprimer les conditions qui poussent la fédération à se réjouir de la tenue de ces jeux.
Partant des principes énoncés par la charte olympique, la tenue des jeux visant à faire se rencontrer dans un esprit fraternel les athlètes du monde entier apparaît comme réjouissante :
  • L’absence de discrimination en matière sexuelle, politique ou religieuse s’inscrit dans le respect de la personne humaine.
  • Le sport fait s’opposer des athlètes et des nations qui partagent l’idée de se confronter dans le respect des règles. Cette compétition apparaît saine en soi.
  • La tenue des Jeux olympiques dans la ville de Paris sera surement perçue comme un accélérateur du développement de toute une région et créer un engouement pour nombre de pratiques sportives dans tout le pays.
  • Les exigences du cahier des charges du Comité international olympique ont engagé le comité de candidature dans une démarche à la fois responsable et ouverte aux innovations. Ainsi, le désenclavement social de certaines zones en grandes difficultés, la rénovation d’espaces abandonnés ou sous utilisés semblent garantir une utilité qui dépasse largement le monde du sport.
  • Les engagements pris d’utiliser pour une grande part des infrastructures déjà existantes en les rénovant, en facilitant leur accès, paraissent également de bon augure
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________